QUI SUIS-JE ?

PETITS PROPOS SUR MOI 

 

 

« Je suis née en novembre 1951 dans le signe du scorpion et dans un pays occupé qui n’est plus le mien aujourd’hui. Je garde de ce temps le souvenir de deux vieilles mains d’homme qui savaient me contenir et d’un parfum de tabac pour la pipe qui les rendaient uniques. Mon chemin d’enfance n’a pas été plus semé d’embûches que celui de beaucoup d’autres : il était toutefois solitaire, inquiétant, peu réconfortant et, sauvage. Je suivais le courant docilement et certainement plus docilement que je ne le croyais.

Je suis entrée en psychanalyse sur un coup de tête – aujourd’hui, je dirais « par hasard » mais au sens arabe de l’expression c’est à dire par « le doigt de Dieu ». Certains mettent plus de temps que d’autres à saisir leur « essence »; pour moi, cela a pris 40 ans, au bout desquels j’ai décidé d’être moi-même, de ne plus me maquiller, me grimer ni me désavouer. J’ai osé aller là où mon coeur et mon intuition me portaient et je me suis laissée aspirer par des occasions – invitations que j’entendais depuis mon plus jeune âge. L’ayahuasca, les textes sacrés de Nag Hammadi, les chants au tambour, les rituels et la danse (et bien d’autres encore…) m’ont alors ouvert des portes et, donné accès à des espaces où mon coeur s’est découvert. Comme d’autres ont partagé avec moi leurs connaissances, m’apportant beaucoup de sérénité et me permettant d’échanger mes doutes pour des certitudes, j’ai à coeur de partager mes connaissances avec ceux et celles qui ouvriront ce site pour que leurs pas soient plus légers et plus féconds. »

 

 

Sans-titre-1

 

Quelques « clés » qui définissent ma voie :

– l’émotion : source de la puissance qui nous aide à atteindre nos buts.
– la pensée : système de régulation et d’adaptation de nos émotions.
– les sentiments : coordination des émotions et de la pensée régissant toute création.
Fondre nos émotions, nos pensées et nos sentiments produit une force de création unique.

 

– l’archétype : potentialité organisatrice pleine de possibles psychiques.
– le symbole : véhicule et représentation universelle des archétypes.
Connaître les imagos qui nous structurent c’est être en mesure de transformer notre énergie psychique.

 

– le rêve : « regarder un rêve comme un cristal » disait Jung – au coeur de ce cristal se trouve notre vérité au présent.
– la vie : l’occasion de prendre conscience de l’harmonie possible au coeur de chaque être et entre tous les êtres vivants.
– la mort : une histoire sans doute trop brève …

 

Qu’est-ce qu’être une psychanalyste « intégrative » ?

C’est  être une « funambule » qui jongle avec un ensemble de méthodes procédant d’une seule et même intention : une acceptation de soi et de l’autre – ouverture du psychisme et métabolisation des symboles, des gestes, des paroles complétant la compréhension intérieure. Les rituels et la symbolisation ancrent, alors, les repères dans l’ici et maintenant du corps et de l’esprit; et ainsi, l’explication prend sens et conduit à une transformation de l’être et de la vie.

C’est aussi être créatrice d’outils qui s’adaptent à celui (ou celle) qui adresse une demande – qu’il souffre ou qu’il se questionne – afin qu’il trouve parmi tous ces outils celui qui éclairera son chemin d’évolution et qu’il puisse en changer dès lors qu’il en aura recueilli les fruits. La diversité des êtres est trop grande pour s’imaginer pouvoir répondre au plus grand nombre avec une seule méthode.

Enfin c’est me réjouir du départ d’un patient lorsque je le sais (et qu’il se sait) en mesure d’assumer le cours de sa vie.